fbpx

537 rue Lamontagne

St-Jérome, Québec

514 - 625 - 6026

Première consultation gratuite

514 - 625 - 6026

Première consultation gratuite

Réserver votre consultation gratuite

Première consultation 100% gratuite.

Comment faire la rédaction d’article SEO

Pourquoi faire de la rédaction d'articles web?

La rédaction d’article web joue plusieurs rôles. Un des premiers, le plus connu est d’attirer des visiteurs sur votre site afin de répondre à une de leurs questions en espérant qu’ils deviennent clients. Toutefois, il existe d’autres raisons pour faire de la rédaction d’article SEO, en voici quelques-unes.

La rédaction d'article SEO: pour Google

Oui, Google est une source de trafic intéressante et une bonne stratégie de SEO et de contenu vous aidera assurément. Vous pouvez facilement obtenir un retour plus intéressant avec du contenu SEO qu’avec de la publicité. Toutefois, les résultats seront beaucoup moins instantanés.

Un bon article amènera du trafic sur le long terme, pendant des années. Toutefois, il faut bien choisir son sujet et ne pas plonger dans un sujet qui est une mode passagère. 

Pour les réseaux sociaux?

Ma raison préférée d’écrire des articles optimisés pour les engins de recherches c’est la capacité à être réutilisée. Tu pourras utiliser ton article et le publier sur Twitter, Facebook, LinkedIn, Google Maps, etc. !

Tu prendras alors peu de temps pour transformer un article déjà rédigé, qui devrait amener du trafic sur le long terme en contenu pertinent pour tes réseaux sociaux (ceux-ci t’amèneront du trafic le jour même !) Je te conseille fortement de comprendre aussi comment rédiger de bonnes annonces Facebook pour en obtenir les meilleurs résultats. Si tu veux pousser les choses, regarde les méthodes de copywriter tel qu’AIDA et PASTOR.

La bonne méthode de rédaction d'article SEO

Il y a moyen de composer un article sur un sujet qui sera génial sur Facebook, mais absolument pas bien positionné sur Google. Cette section a comme objectif de vous faire comprendre la complexité et les petits détails techniques derrière le positionnement sur les engins de recherches. 

Le choix des mots-clés

En premier lieu, il faut savoir que l’on compose toujours une page ou un article dans le but de viser une recherche précise. 

Cette recherche doit avoir un nombre de requêtes intéressant tout en étant le plus faciles possible à « gagner » sur la première page de Google. Vous pouvez utiliser un outil comme Ubersuggest pour découvrir des mots-clés intéressants.

Une fois le mot-clé principal bien défini, vous devez garder en tête de le mentionné (ainsi que ses variations proches) tout au long du texte. Par contre, le mot-clé précis doit bien apparaitre (tel quel) en titre de page et dans les sous-titres.

Une bonne structure, avec titre et sous-titre

Un article est structuré d’une manière simple à lire. Autant pour le lecteur que pour Google, vous devez construire votre page avec un Titre de page, des titres de section et des sous-titres. Cela est nommé H1, H2 et H3 en langage plus technique et souvent T1, T2, T3 en français. (H étant pour heading et T pour Titre)

Par exemple, dans cette page, mon Titre 1 est : Rédaction d’article SEO et Facebook, le titre de cette section (la bonne méthode de rédaction d’article SEO) est un T2 alors que le texte : « Une bonne structure, avec titre et sous-titre » est un T3.

Sans dénigrer l’importance de Google, il faut aussi comprendre que peu d’humains naviguent le web comme on lit un livre. Il navigue rapidement les sous-titres afin de voir si le contenu les intéresse en premier lieu.

Nombre de mots et couverture du sujet

Si on regarde sur le web, en rédaction d’article de blog optimisé on entend souvent parler de minimums 500 mots, certains disent minimum 750 mots, d’autres 2000 mots !

Alors que faut-il en comprendre ?

Nous rédigeons rarement des articles de moins de 1000 mots, ce n’est pas tant un nombre qu’on regarde, mais bien le fait de bien couvrir le sujet. Il est primordial de cerner le sujet le mieux possible et de parler du sujet dans son entièreté. Il ne faut pas qu’un visiteur ait besoin de visiter un autre site pour trouver l’information qu’il cherche.

Ainsi, on peut facilement admettre que 500 mots semblent bien peu pour couvrir l’entièreté d’un sujet. C’est toutefois arrivé par le passé qu’un sujet fût couvert avec moins de mots.

Capter l'attention et la conserver

Selon les domaines, vous avez entre 3 et 8 secondes pour captiver l’attention du visiteur. Capter leur attention rapidement pour diminuer le taux de rebond, une statistique pertinente que Google surveille afin de déterminer si votre page plaît aux visiteurs.

Plusieurs méthodes existent pour capter l’intérêt des gens. Abordez rapidement le sujet, compter des histoires pertinentes et intrigantes liées au sujet ou encore utilisez les images ou des phrases humoristiques.

Un de nos clients, Brunogo.com, courtier hypothécaire, a utilisé ce concept avec brio. Voici un screenshot de sa petite histoire.

Liens internes et liens externes

Ton article web doit absolument contenir des liens internes (vers ton site) et des liens externes (vers un autre site).

Les liens internes sont censés aider à la navigation et confirmer le sujet de l’article aux yeux de Google. Les liens externes aident souvent à expliquer des concepts aux visiteurs tout en les empêchant de faire un retour aux résultats de recherche (ce qui est un signal négatif aux yeux du robot de Google).

Liens naturels et cohérents.

Les liens internes comme externe doivent absolument être cohérents avec le sujet, pertinents et apporter quelque chose aux visiteurs. Un lien doit absolument améliorer l’expérience du lecteur et en aucun cas lui nuire.

Si vous hésitez à choisir un lien, c’est qu’il n’est pas essentiel.

Méta-descriptions

Il s’agit du titre, de l’adresse et de la description de la page que vous envoyez à Google afin qu’il détermine ce qu’il doit montrer dans les résultats de recherche.

Le titre :
Il doit contenir le mot-clé ciblé par votre article et être attrayant pour que les visiteurs cliquent dessus.

Le slug :
Il doit contenir le mot-clé ciblé par votre article, il doit être court.

La description :
Le mot-clé n’a pas besoin d’être tel quel dans la description. Toutefois, les mots de la requête (recherche) seront affichés en gras. Cela aidera le taux de clics, un indice pertinent reconnu par Google.

En dehors de la rédaction web: Image et réputation

Les éléments suivants ne sont pas vraiment de la rédaction. Toutefois, ils impacteront massivement votre positionnement. Sans ces quelques éléments, votre résultat sera moins intéressant.

Optimiser ses images

Les images envoient un message à Google. Il représente souvent le sujet de l’article et il existe une « information » (un code) qui s’appelle la description alt qui vous permet de mettre en mots, le sujet de l’image. Il est impératif d’avoir au moins 1 image qui reflète le mot-clé ciblé.

Par ailleurs, la vitesse étant un critère essentiel au positionnement web, il vous faut réduire et les optimiser vos images. Voici un article complet sur l’optimisation des images pour le web.

Backlink vers l'article.

Les backlinks sont des liens provenant d’autres sites internet qui ciblent votre site, plus précisément cet article web. Ainsi, lorsque j’ai fait un lien externe vers le site de brunogo (voir plus haut, section capter l’attention) c’était, pour lui, un backlink.

Lorsque notre site envoie un lien vers un autre site, c’est comme si on endossait ce site internet. C’est un signal qui confirme à Google que le site ciblé est pertinent.

Votre nouvel article devra, le plus rapidement possible, obtenir des backlinks. Vous pourriez l’envoyer par email à des sites qui citent des articles similaires ou encore attendre que des gens s’y intéressent. Évidemment, une méthode est plus rapide que l’autre.

Adresse de l'article

L’adresse web doit inclure le mot-clé que vous avez choisi. Une bonne structure d’URL aidera Google à comprendre vos articles et ceux qui parlent du même sujet.

Par exemple, cet article aura probablement dans l’URL les mots : redaction-article-seo et ressemblera donc à : www.tonconsultant.ca/redaction-article-seo.

Pour plus d’informations sur l’URL, considérez une lecture sur l’arborescence des URL.

Expérience des utilisateurs et la rédaction d'article SEO

Parmi les statistiques que Google reconnaît comme importantes il y a :

  1. Le taux de rebond.
  2. Le nombre de pages vues.
  3. Le temps passé sur votre site.

Pour faire simple, si les visiteurs aiment votre site, Google l’aimera aussi. Rendez donc votre site et vos articles SEO agréables à lire.

Donnez des exemples

Les visiteurs aiment que l’information soit concrète, un exemple rend toujours la compréhension plus facile.

Ainsi, dès qu’on explique un concept complexe, nous essayons de favoriser l’exemple dans notre explication. C’est-ce qu’on a fait pour l’URL (voir plus haut).

Imagez vos propos

Lorsque vous dites quelque chose d’important, utiliser des comparaisons extrêmement imagées peut rendre tout tellement plus agréable. Le premier exemple qui me vient en tête, c’est quand je parle d’hébergement web à mes clients. Je commence toujours par parler des « salles de serveurs » dans les films d’action. Vous savez, ces salles où plein d’ordinateurs sans écran semblent reliés entrent elles ?

Imagez mes mots, autant en vente qu’en rédaction d’articles pour Google, m’a toujours permis d’expliquer clairement des sujets plus compliqués.

Priorisez les explications simples

Ne rentre pas dans des explications colossales de tous les concepts que tu utilises. Une petite explication entre parenthèses peut être suffisante pour beaucoup de monde. Un lien externe vers une explication plus complexe permet d’alléger le texte tout en offrant au lecteur un moyen d’approfondir et de mieux comprendre un sujet.

Par ailleurs, je vous encourage fortement à ne pas faire de phrase trop longue. Vous n’êtes pas en train de faire une compétition portant sur les complexités de la langue française. Faites simple, dans l’intérêt de vos lecteurs, de Google… et du vôtre.

Gardez l'intérêt, faites les sourire

La rédaction est un art, et vous devez essayer de leur montrer le meilleur du vôtre. En fait, soyons francs, il existe des méthodes de rédaction incroyables qui facilitent souvent le travail. Par exemple, j’utilise souvent la méthode AIDA pour la rédaction d’annonces.

Quoi qu’il en soit, que vous utilisiez une méthode toute tracée ou une technique obscure sortie droit de votre imagination, essayez de faire sourire votre lecteur. Maintenant, si vous ne savez pas comment faire sourire ou rire quelqu’un, voici un lien vers l’École nationale de l’humour. En bref, je vous encourage à garder le cœur léger durant la rédaction.

Version mobile et tablette parfaites

Avez-vous déjà vécu quelque chose de plus héritant que l’utilisation d’un site internet non adapté à votre outil de navigation ? Quoi de pire qu’une galerie photos qui ne se ferme pas sur mobile ou encore un site qu’on est obligé de zoomer et dézoomer constamment. 

Certains outils de création de sites internet (comme ceux qu’on utilise) permettent vraiment de faire des versions différentes et non pas adaptées du site. Ainsi, on peut mettre plus de photo sur ordi, ajouter des boutons sur mobile, etc.

La rédaction web est terminé?

Lorsque votre article est terminé, voici quelques utilités que vous pouvez lui prévoir:

Publiez votre article sur Facebook:

Un avantage de Facebook est l’instantanéité de la réponse. Si vous publiez un article aujourd’hui, dans 48 heures vous aurez eu l’ensemble des conséquences. Cela vous permettra de comparer vos articles entre eux rapidement, de voir ce qui intéresse vos lecteurs et de travailler des articles attrayants qui ne se positionnent pas bien sur Google.

C’est aussi une méthode facile d’alimenter vos réseaux sociaux. Oui, l’article est déjà écrit. Il ne vous reste qu’à rédiger un texte adapté à vos réseaux sociaux.

Publiez votre article sur Linkedin, Twitter, etc.

Si cela s’y prête, LinkedIn et twitter seront aussi une source intéressante de trafic. Sur LinkedIn les articles amènent du trafic pendant des semaines ! Par contre, construire votre audience de base sera un défi, encore peu d’entreprises y sont établies.

Pensez-y, c’est un moyen d’utiliser votre contenu déjà composé pour obtenir rapidement des visiteurs.

Voir facilement les sujets chauds pour vos "followers"

Certains articles sortiront comme des gagnants sur Facebook ou LinkedIn, mais ne seront jamais bien positionnés. C’est un signe : retravaillez ces articles !

Peut-être que le mot-clé visé n’est pas le bon, peut-être y a-t-il des erreurs techniques dans votre SEO, Titre, images, etc. Parfois, c’est aussi signe que vous avez oublié une partie du contenu, faite la recherche « vos compétiteurs » mentionnent-ils un élément que vous n’avez pas développé ?

Ghislain Poirier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Demander un appel

On vous rappellera en 24 heures maximum.

Pour nous joindre

514-625-6026

Ou remplissez le formulaire, un représentant vous appelera sous peu.

Profite d'un site efficace